14 étapes pour réussir son lancement dans le web 2.0

Image

Le web statique, jonché de pages auto-promotionnelles sans interactivité, est une époque révolue. Avec l’émergence et la suprématie d’outils sociaux incitant aux dialogues et aux discussions, les marques doivent quitter leur piédestal. Les réseaux sociaux, fers de lance de cette politique de transparence, sont par chance une opportunité formidable pour partir à la rencontre de ses clients et prospects.

Néanmoins, débuter sur Facebook, Twitter ou autre Viadéo n’est pas chose aisée pour qui n’a jamais plongé son nez dedans. Pour les aider, des articles écument à perte de vue la toile, afin d’inculquer aux entreprises les bonnes pratiques pour prendre un départ gagnant sur le web social.

Comme une image vaut toujours mieux qu’un long discours, je vous propose de suivre un schéma limpide de l’agence Euklide , présentant les 14 étapes à mener afin de communiquer efficacement sur internet.

Voyez-vous une 15ème étape ?

 

Si vous désirez allez plus loin, je vous invite à lire cet article :

« Éviter le faux départ dans la course au 2.0 »

Le Community Manager : un besoin, un acteur, un avenir

Image

Si vous avez entendu parlé du « web 2.0 », vous avez certainement eu écho de la profession qui apparaît en tête de gondole de cette nouvelle approche du web. Le Community Management est un terme qui a été très (trop?) médiatisé, voire galvaudé, mais qui pourtant correspond à un besoin réel d’aller à la rencontre de ses clients et prospects.

Les entreprises qui souhaitent se positionner efficacement sur Internet se doivent de se positionner sur un rapport d’égalité avec les consommateurs. À eux par exemple de créer des contenus de qualités qui intéressent les internautes. Mieux, des productions qui initient le dialoguent avec des clients et prospects. Le temps des pages web indigestes destinées uniquement aux robots des moteurs des recherches est à présent révolu. Même si le référencement reste indispensable, d’autres facteurs viennent complexifier les stratégies digitales. Les internautes ont pris le pouvoir en disposant d’outils qui donnent à leur voix un écho puissant de recommandation sociale. Les marques ne peuvent plus l’ignorer, et leur communication web a besoin d’un élan marketing humain.

Définition du métier de Community Manager

C’est précisément la mission du Community Manager, qui se doit de créer de la valeur autour de l’entreprise qu’il représente. En concevant des articles, en animant des communautés, et en s’assurant du bon respect des règles, il est le porte-parole de l’entreprise. Les médias sociaux sont ses outils de prédilections pour concevoir un savant mélange d’interactions avec les internautes. Il est l’interlocuteur privilégié qui remonte en interne les remarques externes, et transmet les annonces de la société à sa communauté.

Le métier a été rendu officiel par l’APEC en 2010, année où ce terme s’est profondément démocratisé. Toutefois, cette profession a longtemps germée dans les coulisses des pages internet. Son éclosion au grand public n’a été qu’une évolution logique face à une technologie et des usages différents. Un bon Community Manager désigne souvent l’alliance de compétences et d’une personnalité en accord avec la philosophie de l’entreprise.

Les compétences et traits du bon Community Manager

 

Pour en apprendre plus, je vous invite à consulter cette présentation que l’agence a animée en début d’année à l’exploratoire des métiers de Rennes. Vous y apprendrez :

  • Les nouvelles attentes des internautes induits par le web social
  • L’émergence de nouveaux métiers du web
  • L’origine du Community Management
  • Les principales missions du Community Manager
  • Le profil du Community Manager