Marketing social : des internautes connectés aux stratégies multicanales

Image

Le 12 et 13 juin dernier, Useweb s’est déplacé à la capitale pour participer à des échanges nourris autours de la question du marketing social. Lors d’une keynote d’1h30 animée par Bruno Fridlansky de Soshake, plusieurs participants on traités des nouvelles problématiques inhérentes au marketing digital :

  • Alexandre Durain, le co-fondaeur de So-buzz  : « Mieux vaut privilégier le qualitatif aux quantitatif »
  • Jérémie Mani,  fondateur de la solution de modération 2.0 Netino : « Pouvons-nous concevoir que l’internaute soit de mauvaise foi ? »
  • Florent Hernandez dirigeant de la web agency Alhena  : « les actions sur les médias sociaux n’ont pas toutes les mêmes valeurs ajoutées ».
  • Cyril Bladier, consulant digital chez Business-On-Line : « Il ne faut pas devenir prisonnier des chiffres de surface mais voir au delà »
  • Ronan Boussicaud, community manager pour Useweb : « ce sont les objectifs qui définissent les outils, et non l’inverse »

Ronan Boussicaud T2M2013

Les intervenants ont ainsi balayé plusieurs thématiques :

  • Les freins pour démarrer sur le numérique
  • Les bonnes pratiques de community management
  • La réactivité de réponse sur les réseaux sociaux
  • La prévalence d’une bonne stratégie sur les médias sociaux
  • la continuité et la pérennité des actions
  • La nécessité des stratégies multicanales
  • Les nouveaux leviers marketing pour toucher des internautes

En résumé, voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles :

  • Alexandre conseille d’utiliser le bouche à oreille et la prescription de votre « noyau dur » de contacts pour augmenter la visibilité de votre entreprise
  • Cyril conseille d’utiliser l’engagement et la pugnacité comme la clé de la réussite pour capitaliser les efforts et les transformer en bénéfices
  • Jérémie conseille d’être réactif et de parler avec vos prospects et clients pour valoriser l’aspect humain de votre communication
  • Florent conseille de bien accompagner le client dans la définition de ses besoins et de ses ressources pour segmenter ses interventions et instaurer un cercle vertueux
  • Ronan conseille de ne pas foncer tête baisser sur Facebook si votre secteur d’activité n’est pas réellement BtoC et de ne pas négliger les leviers marketing traditionnels car les stratégies digitales doivent être multicanales.

Si vous n’avez pas pu vous rendre au salon, je vous invite à consulter la retransmission vidéo de cette keynote.

D’autres keynotes ont également leur captation vidéo disponible gratuitement. Si la curiosité e le cœur vous en dit 😉 :

Bon visionnage et n’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre questions sur une des thématiques abordées (info@useweb.com)

Voici quelques clichés du salon Time 2 marketing :

972125_10152009835714741_1931903652_n

954606_10152009845574741_398052558_n

Et vous, vous rendez-vous régulièrement à des salons ?

Useweb participe régulièrement à ces manifestations physiques pour démocratiser les usages, écouter et conseiller des auto-entrepreneurs, TPE, PME et grands comptes. Pourquoi pas vous la prochaine fois 😉

Community Manager : pour qui ? Pour quoi ? Par qui ?

Image

Dans le cadre des Journées Régionales de la Création & Reprise d’Entreprise, l’agence Useweb a été sollicitée pour intervenir le 11 et 12 octobre 2012, afin de traiter du Community Management. L’occasion de sensibiliser les entrepreneurs et les curieux de tous horizons autour des nouvelles problématiques du numérique, et de tordre le cou aux idées reçues.

La présentation s’est déroulée autour de 4 axes principaux :

  • Pourquoi ?
    Comment le community management s’est-il imposé ?
  • Pour quoi ?
    Qu’est-ce que le community management ?
  • Pour qui ?
    Qui a besoin d’un communuty manager ?
  • Par qui ?
    Qui sont les community managers ?

Intervention Ronan Boussicaud sur le Community Management

Afin de restituer une partie des échanges, nous vous proposons de consulter la présentation pour y voir plus clair.

Vous y verrez :

  • L’évolution de l’écosystème web
  • L’essor de nouveaux métiers du numérique
  • Les idées reçues autour du community management
  • Les missions des community managers
  • Les usages et les pratiques des community managers
  • Les questions que les entreprises doivent se poser avant de recruter un community manager
  • Le portrait robot du community manager d’aujourd’hui
  • Les principales sources d’informations autour de ce métier

Cette intervention s’est appuyée pour les chiffres, sur l’édition 2012 de l’excellente étude sur les community managers francophones menée par RegionsJob. Emploi du temps, outils, salaires, parcours, tout y est !

 

Bonne lecture 😉

 

Le Community Manager : un besoin, un acteur, un avenir

Image

Si vous avez entendu parlé du « web 2.0 », vous avez certainement eu écho de la profession qui apparaît en tête de gondole de cette nouvelle approche du web. Le Community Management est un terme qui a été très (trop?) médiatisé, voire galvaudé, mais qui pourtant correspond à un besoin réel d’aller à la rencontre de ses clients et prospects.

Les entreprises qui souhaitent se positionner efficacement sur Internet se doivent de se positionner sur un rapport d’égalité avec les consommateurs. À eux par exemple de créer des contenus de qualités qui intéressent les internautes. Mieux, des productions qui initient le dialoguent avec des clients et prospects. Le temps des pages web indigestes destinées uniquement aux robots des moteurs des recherches est à présent révolu. Même si le référencement reste indispensable, d’autres facteurs viennent complexifier les stratégies digitales. Les internautes ont pris le pouvoir en disposant d’outils qui donnent à leur voix un écho puissant de recommandation sociale. Les marques ne peuvent plus l’ignorer, et leur communication web a besoin d’un élan marketing humain.

Définition du métier de Community Manager

C’est précisément la mission du Community Manager, qui se doit de créer de la valeur autour de l’entreprise qu’il représente. En concevant des articles, en animant des communautés, et en s’assurant du bon respect des règles, il est le porte-parole de l’entreprise. Les médias sociaux sont ses outils de prédilections pour concevoir un savant mélange d’interactions avec les internautes. Il est l’interlocuteur privilégié qui remonte en interne les remarques externes, et transmet les annonces de la société à sa communauté.

Le métier a été rendu officiel par l’APEC en 2010, année où ce terme s’est profondément démocratisé. Toutefois, cette profession a longtemps germée dans les coulisses des pages internet. Son éclosion au grand public n’a été qu’une évolution logique face à une technologie et des usages différents. Un bon Community Manager désigne souvent l’alliance de compétences et d’une personnalité en accord avec la philosophie de l’entreprise.

Les compétences et traits du bon Community Manager

 

Pour en apprendre plus, je vous invite à consulter cette présentation que l’agence a animée en début d’année à l’exploratoire des métiers de Rennes. Vous y apprendrez :

  • Les nouvelles attentes des internautes induits par le web social
  • L’émergence de nouveaux métiers du web
  • L’origine du Community Management
  • Les principales missions du Community Manager
  • Le profil du Community Manager