Marketing social : des internautes connectés aux stratégies multicanales

Image

Le 12 et 13 juin dernier, Useweb s’est déplacé à la capitale pour participer à des échanges nourris autours de la question du marketing social. Lors d’une keynote d’1h30 animée par Bruno Fridlansky de Soshake, plusieurs participants on traités des nouvelles problématiques inhérentes au marketing digital :

  • Alexandre Durain, le co-fondaeur de So-buzz  : « Mieux vaut privilégier le qualitatif aux quantitatif »
  • Jérémie Mani,  fondateur de la solution de modération 2.0 Netino : « Pouvons-nous concevoir que l’internaute soit de mauvaise foi ? »
  • Florent Hernandez dirigeant de la web agency Alhena  : « les actions sur les médias sociaux n’ont pas toutes les mêmes valeurs ajoutées ».
  • Cyril Bladier, consulant digital chez Business-On-Line : « Il ne faut pas devenir prisonnier des chiffres de surface mais voir au delà »
  • Ronan Boussicaud, community manager pour Useweb : « ce sont les objectifs qui définissent les outils, et non l’inverse »

Ronan Boussicaud T2M2013

Les intervenants ont ainsi balayé plusieurs thématiques :

  • Les freins pour démarrer sur le numérique
  • Les bonnes pratiques de community management
  • La réactivité de réponse sur les réseaux sociaux
  • La prévalence d’une bonne stratégie sur les médias sociaux
  • la continuité et la pérennité des actions
  • La nécessité des stratégies multicanales
  • Les nouveaux leviers marketing pour toucher des internautes

En résumé, voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles :

  • Alexandre conseille d’utiliser le bouche à oreille et la prescription de votre « noyau dur » de contacts pour augmenter la visibilité de votre entreprise
  • Cyril conseille d’utiliser l’engagement et la pugnacité comme la clé de la réussite pour capitaliser les efforts et les transformer en bénéfices
  • Jérémie conseille d’être réactif et de parler avec vos prospects et clients pour valoriser l’aspect humain de votre communication
  • Florent conseille de bien accompagner le client dans la définition de ses besoins et de ses ressources pour segmenter ses interventions et instaurer un cercle vertueux
  • Ronan conseille de ne pas foncer tête baisser sur Facebook si votre secteur d’activité n’est pas réellement BtoC et de ne pas négliger les leviers marketing traditionnels car les stratégies digitales doivent être multicanales.

Si vous n’avez pas pu vous rendre au salon, je vous invite à consulter la retransmission vidéo de cette keynote.

D’autres keynotes ont également leur captation vidéo disponible gratuitement. Si la curiosité e le cœur vous en dit 😉 :

Bon visionnage et n’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre questions sur une des thématiques abordées (info@useweb.com)

Voici quelques clichés du salon Time 2 marketing :

972125_10152009835714741_1931903652_n

954606_10152009845574741_398052558_n

Et vous, vous rendez-vous régulièrement à des salons ?

Useweb participe régulièrement à ces manifestations physiques pour démocratiser les usages, écouter et conseiller des auto-entrepreneurs, TPE, PME et grands comptes. Pourquoi pas vous la prochaine fois 😉

Google Plus : a vos marques, pret… partez !

Google+ ouvre la porte aux entreprises

Depuis le 7 novembre, Google se décide enfin à permettre aux marques de créer leur propre page pour communiquer sur leur dernier né : Google +.

Selon les dires de Google, chaque page d’entreprise sur Google+ contiendrait les éléments suivants :

  • un bouton +1 pour indiquer qu’on apprécie la page,
  • un signe distinctif pour les pages vérifiées (pour valider qu’il s’agit d’une page authentique de l’entreprise)
  • une carte Google Maps
  • les cercles de l’entreprise (par exemple les fans, les salariés, etc.)
  • un template à onglets comme les profils perso
  • des offres de réduction via Google Offers (quand il sera vraiment disponible partout)
  • une liste de Déclics (sparks), des centres d’intérêt liés à l’entreprise

Vidéo de présentation :

Un besoin vital

Après une ruée vers l’or il y a 3 mois à coups d’invitations en béta privée et d’images volées, les pionniers du web n’ont pas tardé à dessiner les contours du nouveau bébé Made In Google.

Seulement les joies de la nouveauté passées, on observe que la courbe des inscrits fait une chute libre (60%) pour passer du sommet du mont Everest à la terre plate. Pire, les études ont démontré un taux de 83% d’utilisateurs inactifs. Pourquoi ?

 2 raisons majeures :

  • Les gens ont inconsciemment gardé en mémoire la concurrence ultra médiatisée avec Facebook et a donc naturellement associé une logique de mimétisme dont Google ne parvient pas à se dépêtrer. Et même si le principe des cercles de relations se veut résolument novateur, l’inconscient collectif n’arrive pas à capter l’ADN de ce nouveau réseau social « suiveur » plus que « précurseur ».
  • Les entreprises ont vu d’un bon œil l’apparition d’une plateforme aux couleurs du premier moteur de recherche. Mais le fait qu’elles n’ont pu créer leur propre page (comme une fan page Facebook) depuis le lancement, les ont fait déchanter. Une modération sans pitié empêchait toute communication corporate sur ce support. La seule information communiquée pour les marques était d’attendre. Ce n’est plus le cas dorénavant.

Que penser de cette nouveauté ?

Nul doute que cette évolution majeure va engendrer une relance considérable dans l’intérêt des annonceurs. Les articles et présentations sur ce sujet ont d’ailleurs connu un boom ces derniers jours. Bref. Google+ passe à la vitesse supérieure. Un bon coup de plumeau sur une plateforme qui commençait déjà à prendre la poussière.

Vous voulez-vous lancer ? Suivez le Guide officiel Pages Google Plus pour les professionnels.

Les reseaux sociaux : un enjeu crucial pour le developpement des entreprises

Image

Réseaux sociauxC’est un fait, les réseaux sociaux sont de plus en plus présents tant au niveau de la vie quotidienne que dans le monde professionnel.

En effet, de plus en plus de professionnels ont recours aux réseaux sociaux comme Viadeo, Facebook ou encore LinkedIn. Pour les entreprises, l’utilisation de ces réseaux sociaux sert à plusieurs choses : se faire connaître sur la toile, entretenir son réseau, lancer des évènements, connaître les dernières tendances en matière d’achats, ou encore les avis des internautes etc… les possibilités sont multiples. D’où l’importance de bien gérer son réseau social.

Partie intégrante de la communication web pour une entreprise, le réseau social est une source d’information essentielle. Grâce à cela, une entreprise peut par exemple mettre en place ou affiner sa stratégie web ou de marketing. Les données recueillies par le biais des réseaux sociaux peuvent être un des moteurs du développement de l’entreprise.

Useweb participe activement à la mise en place et au suivi des réseaux sociaux sur les sites Internet. De nombreux clients tels que les agences immobilières Laforêt, Concession automobile Volvo Rennes, Groupe Secob, Groupe Samsic, … nous font confiance et bénéficient aujourd’hui d’une forte présence sur les principaux réseaux sociaux (Facebook, Tweeter, Youtube, Google +). Le web évolue, de nouveaux espaces incontournables doivent être investis : contactez-nous.

[Source : iprotocole]