Noms de domaine : les bretons ont enfin leur propres extension en .bzh

Vous connaissez tous les extensions .com, .fr ou encore .net et .org. Après un bras de fer de près de 10 ans avec l’Icann, l’organisme qui régule internet, c’est officiel, la prochaine extension concerne les bretons. L’extension .bzh vient en effet d’être acceptée. Qui sait, votre agence web rennes pourrait bien être accessible via l’adresse « www.useweb.bzh » prochainement.  L’Icann a également donné sa bénédiction pour l’extension «.paris  ».

Comme vous le savez peut-être, chaque nom de domaine (URL de votre site internet) dispose d’une extension particulière qui détermine la portée de votre site internet. Globalement, on désigne deux types d’extensions :

  • les domaines génériques
  • les codes de pays

L’association www.bzh et la région Bretagne sont donc fiers d’avoir gagné le droit d’ajouter leur identité régionale à leur site internet. D’autant plus que suite à un appel d’offres de l’Icann, l’ Internet Corporation for Assigned Names and Numbers avait reçu quelques 1.900 dossiers (google avait déposé à lui seul 99 demandes, Amazon 76) , dont une cinquantaine en France (54 rien que pour Loréal).

Une vrai victoire donc , mais ce n’est qu’un début. David Lesvenan,  président de l’association www.bzh déclare d’ailleurs « Cette décision n’est pas une fin en soi, loin de là : c’est la permission donnée à la Bretagne de chercher les voies et moyens pour que ce projet voie le jour. Ce sera le cas lorsque les premiers sites Internet apparaîtront sur le web, et lorsque des milliers de sites seront en .bzh ».

Cette évolution numérique est un grand pas en avant pour toutes les entreprises, collectivités ou organisations désireuses de mettre en avant leur localité ainsi que leur identité de marque dans leur stratégie de communication grâce au suffixe de leur nom de domaine.

Vous avez donc le feu vert pour pré-réserver votre nom de domaine aux couleurs bretonnes ou parisiennes. Sachez tout de même que ces modifications ne seront effectives que dans 4 à 5 mois et que vous ne mettrez la main au portefeuille que lorsque ce sera le cas.