6 outils gratuits pour mesurer votre visibilité sur Internet

Image

Dans l’idée, toute action réalisée sur le web suppose l’émergence d’une rétribution, d’un retour sur investissement. Après la compensation financière, la meilleure récompense est le gain de visibilité de son entreprise sur Internet. Pour faire un état des lieux régulier et rapide de ce qui se dit de vous, plusieurs outils ont été conçus pour vous faciliter la tâche. Petite sélection.

  1. Google alerts : L’outil le plus connu pour rester informé sur le web. Cette interface très accessible vous permet de collecter et de traiter de l’information sans le moindre effort. En créant des alertes de mots clés, vous serez averti par mail des écrits à ce sujet
  2. Socialmention : Ce site vous permet d’écouter et de suivre (« tracker ») ce qui se dit sur votre marque. Vous avez le choix de consulter les résultats sur les sites, blogs, réseaux sociaux, images, vidéos. SocialMention vous propose même de qualifier les citations : Positive, neutre ou négative
  3. Youseemii : D’une simple recherche, cet outil complet vous dresse le portait de votre visibilité numérique en réunissant les résultats de plusieurs moteurs de recherche, de blogs et de forums et des réseaux sociaux. Des notes vous sont attribuées pour connaître les secteurs où vous êtes le plus performant
  4. CorporamaÀ partir d’une simple recherche, ce site recense les informations légales de la société, ses salariés avec leurs coordonnées ainsi que l’actualité de l’entreprise. On peut même trouver les blogs qui parlent de vous, les documents PDF et les différents sites internet en lien avec la société.
  5. Alerti : Proche de Google Alerts sur le fond, cet outil s’en détache nettement sur la forme. En inscrivant des mots clés, le site réalise automatiquement une veille détaillée (blogs, actualités, forums, réseaux sociaux, images, vidéos). Vous recevez directement des alertes par e-mail dès qu’un lien traite de vos mots clés
  6. Klout : Cet outil est légèrement différent des autres. Ce site mesure votre influence numérique. En synchronisant votre site, votre blog, compte Facebook Twitter…à l’outil, vous obtiendrez une note comprise entre 0 et 100. Plus votre score est élevé et plus vous êtes jugé comme influent sur Internet

Bien souvent, ces outils ne déploient leur vrai potentiel qu’à partir du moment où vous vous créez (gratuitement)  un compte sur leur site.

Des outils comme ceux-là, il en existe des milliers. Gratuit ou payant, tout dépend de vos besoins et de vos moyens. Une chose est certaine, Internet est un puits sans fond qu’il faut surveiller pour gérer sa réputation numérique.

Le dictionnaire de poche pour comprendre Twitter

Image

Twitter s’est imposé de manière incontestable comme le réseau social de l’information. Or, pour beaucoup d’entre nous, une barrière subsiste : son jargon, parsemé de néologismes et autres barbarisme lexicaux. Ce vocabulaire peut effrayer les néophytes et créer un frein à son utilisation.

Voici une compilation de termes à connaître pour savoir bien utiliser l’outil :

  1. Tweet : Un message publié par n’importe quel utilisateur de Twitter. Il a la particularité d’être limité à 140 caractères
  2. Timeline ou TL : C’est l’espace où tous les messages des personnes que vous suivez sont visibles. Les tweets s’affichent chronologiquement sous la forme d’un fil d’actualité
  3. Followers : Les personnes qui suivent votre compte. Elles se sont abonnées à vos messages (tweets) et visualisent toutes vos publications dans leur fil d’actualité (timeline)
  4. Following : Les personnes que vous suivez sur Twitter. Vous vous êtes abonnés à leurs publications
  5. ReTweet ou RT : Action désignant le fait de répéter un message (tweet) en le relayant à son propre réseaux d’abonnés
  6. Message Direct ou DM :  Vous contactez personnellement un utilisateur. Vous ne pouvez le faire que lorsque la personne vous suit déjà (elle est un de vos followers). La personne ne peut vous envoyer de DM que lorsque vous la suivez
  7. @ (suivi d’un pseudo) : Pour mentionner un utilisateur, il faut taper son pseudonyme précédé du signe @. Il sera alors averti de cette mention et pourra vous répondre s’il le souhaite
  8. Hashtag ou # : Dans votre tweet, vous pouvez insérer un mot clé précédé du signe # pour le catégoriser selon un contexte précis. Tous les messages traitant de ce mot clé sont réunis dans un fil d’actualité dédié
  9. Trending Topics ou Tendances : Les sujets les plus discutés sont rassemblés sur la page d’accueil du site. Il s’agit d’une liste de Hashtag (#) les plus convoités du moment
  10. FollowFriday ou FF : Rite initié par les utilisateurs visant à recommander un utilisateur précis à ses abonnés (followers) le vendredi. Votre tweet peut alors ressembler à :  « #FF @Agence_Useweb pour leur article sur Twitter »
  11. Via : exprime directement la source d’où le message vous est parvenu. Logiquement, il est suivi d’une mention (@ + le pseudo) renvoyant à l’utilisateur qui nous a fait découvrir l’information
  12. CC : Désigne un clin d’œil à un utilisateur pour l’informer que le contenu du message le concerne. Il s’agit d’une déclinaison directe des « copies cachées » des mails
  13. EN : quand un Tweet mène vers un article en anglais, certains l’ajoutent à la fin de leur message.

 

Il existe d’autres termes plus anecdotiques et d’autres coutumes moins répandues. Mais avec cette liste, vous avez déjà un bon aperçu du « lexique Twitter ». Vous n’avez donc plus d’excuses pour ne pas vous y mettre 😉