Comment activer les pages facebook Timeline ?

Image

Depuis quelques mois, Facebook a révolutionné son interface en créant Facebook Timeline. Une présentation remaniée présentant les profils comme des journaux interactifs. Aujourd’hui Facebook vient de rendre disponible l’accès à cette version pour les pages d’entreprises.

Pour activer la version Timeline pour les pages Facebook, rendez-vous sur ce lien facebook.com/about/pages/

SI vous ne disposez pas encore de page Facebook, elle sera directement créé sous la version Timeline.

Si vous avez-déjà une page Facebook, vous pourrez simplement changer de version en vous connectant à votre compte personnel. L’icône vert vous proposera alors de voir l’aperçu de votre page Facebook sous la forme Timeline. En sélectionnant votre page Facebook, vous aurez alors droit à une visite guidée des nouvelles options. Puis, si cela vous convient, vous pourrez faire « publier maintenant » pour que vos fans voient votre page flambant neuve.

 

Outre la disposition des menus qui change, de nouvelles fonctionnalités sont ajoutées, et pas des moindres.

  • La possibilité d’envoyer des messages privés à une page Facebook
  • La possibilité d’afficher une photo de couverture prédominante
  • La possibilité d’ancrer une publication importante en haut de votre page chaque semaine.
  • la possibilité de créer des listes d’intérêts pour suivre des fils d’actualités spécifiques

On note également des évolutions déjà présentes avec les profils utilisateurs Timeline :

  • Fil temporel (timeline) des publications
  • Historique disponible de toutes les publications
  • Réorganisation des informations en bloc
  • Valorisation des images

Pour le moment, cette évolution disponible si vous la provoquer manuellement. Mais à partir du 30 mars, toutes les pages Facebook seront en version Timeline. Un moment d’adaptation sera donc nécessaire pour appréhender les nouvelles fonctionnalités.

Seul bémol, la suppression des onglets d’accueil nommées « landing page »  qui pouvaient être personnalisés.

Voilà un aperçu des pages facebook Timeline :

Quels changements pour les médias sociaux en 2012 ?

Image

Comme chaque année, Frédéric Cavazza et Cédric Deniaud du site médiassocaux.fr  nous dressent un panorama des médias sociaux.

Voyons-cela de plus près.

 

4 types de périphériques de naviguation :

  • Ordinateurs (fixes et portables)
  • Smartphones
  • Tablettes numériques
  • Objets connectés (TV connectées)

2 formes d’engagements :

  • Les discussions
  • Les interactions

Cette classification de 6 types de plateformes sociales (publication, partage, achat…)  démontre également que les médias sociaux regroupent des thématiques variées.

Il faut retenir que :

  • Ce cru 2012 intègre pour la première fois la dimension de la mobilité. Par exemple, certains médias sociaux sont portés sur la localisation via les smartphones,  d’autres sur les jeux via les tablettes. Le constat est que les entreprises ne peuvent plus se permettre d’ignorer cette tendance.
  • Au centre de l’image, on observe que Facebook et Twitter profitent d’une suprématie incontestée. Ils sont les médias sociaux les plus médiatisés et les plus utilisés par les entreprises. Google Plus, le réseau social de Google est lui aussi sur le podium central, même si son succès est encore à démontrer vu son jeune âge.
  • On note également l’apparition de nouveaux visages comme Pintesrest. Ce média social permet d’épingler des photos ou des vidéos retenant notre attention, de les partager à son réseau et de les classer dans des tableaux thématiques. Pinterest connaît déjà un forte ascension dans notre hexagone, alors qu’il rencontre un succès gigantesque aux Etats-Unis.

Le paysage 2.0 de 2012 conforte donc les entreprises dans la nécessité de se positionner sur les médias sociaux. La diversité des plateformes de partage et d’échanges, et la multitude de périphériques de navigation vous ouvrent des opportunités inespérées. À condition d’oser.

Et pour 2013, qu’imagineriez-vous ?

Une révolution au pays des noms de domaine ?

Image

L’Afnic (association française pour le nommage internet en coopération) vient de décider que les accents ont leur mot à dire. À partir du 3 mai 2012, les noms de domaine en «.fr » des sites web pourront être dotés d’une trentaine de caractères encore jamais utilisés :  à, á, â, ã, ä, å, æ, ç, è, é, ê, ë, ì, í, î, ï, ñ, ò, ó, ô, õ, ö, ù, ú, û, ü, ý, ÿ et même œ.

Par exemple, le site du Ministère de la santé www.sante.gouv.fr/ pourra réserver www.santé.gouv.fr/

Les autres extensions Françaises sont également concernées :

  •  .re (Île de la Réunion)

  • .tf (Terres australes et antarctiques françaises)

  • .wf (Willis et Futuna)

  • .pm (Saint-Pierre et Miquelon)

  • .yt (Mayotte).

Pour éviter un ras de marée d’enregistrements malvenus, les réservations se feront en deux étapes :

  1. Entre le 3 mai et le 3 juillet, les propriétaires d’une adresse en .fr pourront faire la demande sur le site de l’Afnic pour avoir un équivalent avec accent.
  2. Passé ce cap, chaque organisme ou internaute pourra réserver un nom de domaine accentué disponible.

Les premiers arrivés seront les seuls servis. Évitez donc de faire du dicton « Qui va à la chasse perd sa place » une réalité. Si vous tenez à protéger votre identité numérique, soyez attentif et veillez à demeurer maître de votre image.

Le revers de la médaille est qu’il faudra mettre la main au porte-monnaie. Les éditeurs de sites web vont devoir multiplier les achats de noms de domaine et les renouveler chaque année.

Et vous, que ferez-vous ?

Les 10 commandements du référencement sur Youtube

Image

Youtube met en avant les vidéos les mieux référencées

On parle beaucoup des bienfaits de Facebook et Twitter.  Étrangement on pense moins aux bénéfices que l’on peut tirer de Youtube. Notamment au niveau du référencement. Pourtant le moteur de recherche de Youtube est le 2ème plus utilisé au monde après celui de Google. Il existe donc un réel enjeu pour référencer ses productions vidéos.

Toutefois, on observe que le site de partage met en avant certaines vidéos en fonction des requêtes. Derrière ces résultats anodins se cache en réalité une vraie stratégie de hiérarchisation des contenus.

En y regardant de plus près, on note des similitudes parmi les vidéos présentes en tête d’affiche. Voici une liste de techniques pour vous aider à être premier sur Youtube :

  1. Le titre de la vidéo : Le titre doit correspondre au contenu de la vidéo et utiliser des mots clés pertinents facilement accessibles. Réfléchissez donc bien au choix de votre titre.
  2. Les mots clés : Une bonne utilisation des mots clés permet au site de trier votre vidéo et de la relier à des requêtes précises. Veillez à renseigner plusieurs mots clés pertinents pour maximiser les liens vers votre vidéo. Attention, ne la polluer pas  avec une vingtaine de mots clés, cela diminuera l’importance des notions que vous vouliez mettre en avant selon Youtube.
  3. Le nombre de visites : Forcément, plus une vidéo est visionnée et plus Youtube vous fera monter dans le classement pour vous donner plus de visibilité. Veillez donc à relayer votre vidéo pour qu’un maximum de personnes la consulte.
  4. Son succès sur les réseaux sociaux : Au delà du nombre de consultations, le partage de liens sur les plateformes sociales telles que Twitter ou Facebook créer des passerelles supplémentaires à son accès. Cette « affiliation » a un impact direct sur le référencement car Youtube comprend que votre vidéo est recherchée.
  5. Une courte durée : Les vidéos les plus courtes sont les mieux référencées. Pourquoi ? Surement car il est dans l’intérêt de Youtube de favoriser le transfert d’une vidéo à une autre. Une vidéo de 1 min est donc une arme marketing idéale. Pas étonnant que les vidéos buzz durent moins de 60 secondes…
  6. Le ratio « j’aime » ou « j’aime pas » : À la manière de Facebook, Youtube propose d’afficher son ressenti envers le contenu. Un bon pourcentage de « j’aime » vous donnera plus de chances d’apparaitre dans les résultats recherchés.
  7. Les commentaires : Youtube attribut du crédit à une vidéo grâce à ces commentaires, comme Facebook le fait avec les pages d’entreprises. Incitez donc les internautes à interagir, en leur posant une question par exemple.
  8. L’ancienneté de la vidéo : Plus une vidéo est ancienne et plus elle a de chance de bien figurer dans les résultats de recherche. Comme un bon vin, votre vidéo se bonifie avec le temps. Soyez patient.

    Les critères de référencement peuvent évoluer mais l'essentiel reste le même

  9. La chaîne de l’utilisateur : Un utilisateur qui a déjà posté des vidéos à succès doit forcément être privilégié par Youtube. Tentez de créer un chaîne (profil utilisateur) performante pour que vos nouvelles vidéos aient un avantage certain.
  10. La description : En dessous de votre vidéo, vous pouvez donner plus de détails en décrivant son contenu. Même si Youtube ne regarde pas en priorité ce texte, il convient quand-même de l’optimiser pour maximiser les chances d’être vu.

Tous ces commandements ne sont pas gravés dans le marbre car comme pour Google, les critères exacts du moteur de recherche de Youtube ne sont pas divulgués. Cependant, au vu des retours d’expériences des professionnels et de diverses investigations, il apparaît que ces techniques ont un réel impact sur le référencement de votre vidéo.