Le Moleskine est-il has been ?

L’inspiration ne se contrôle pas. Parfois, l’idée lumineuse vous vient en plein brouhaha au restaurant le midi. Parfois, c’est en faisant vos courses. Fini les post-its sur l’écran pour noter ses mots de passe ou les adresses importantes. Et qui n’a jamais essayé d’organiser ses idées pour y voir plus clair, dans un gros fichier texte, ou dans une carte heuristique ?

Pour tous ces cas de figures et bien d’autres, je vous propose aujourd’hui de découvrir le coup de coeur de Useweb, le service qui a changé notre vie : Catch.com

Rien à voir avec le divertissement ultra-viril qui cartonne sur les chaînes du cable ; Catch.com est un outil en ligne garanti sans stéroïdes mais diablement efficace pour saisir et organiser ses notes.

Qui dit outil en ligne dit accessible de n’importe où, à n’importe quel moment : la magie du Web. D’autant plus facile que l’interface est un vrai régal de sobriété :
– en haut de la page un champ de texte infini et un bouton « save note » pour enregistrer immédiatement une note ;
– à gauche, des filtres pour trier les notes par date de création, date de modification ou par ordre alphabétique.

Mais le gros point fort de l’outil, c’est la méthode de classement proposée, à base de tags.

Une petite rétrospective s’impose. Avant, dans l’histoire du classement, il y avait les catégories : tel contenu appartenait à telle catégorie de contenu qui elle-même était une sous-catégorie d’une autre catégorie de contenu, etc. Le problème, c’est que ce système hiérarchique hérité du monde réel manque de souplesse. Il requiert un effort particulier pour garder une arborescence de catégories cohérente.

Ces dernières années on a donc vu sur le Web l’émergence des tags : des mots-clés descriptifs, espèces d’étiquettes que l’on accolle à un contenu sans trop se soucier de respecter une quelconque hiérarchie de catégories. L’objectif au contraire est que l’effort cognitif requis pour décrire un contenu soit le plus faible possible pour d’une part ne pas perdre de temps à classer (mais classer comme même) et d’autre part retrouver le contenu avec la même spontanéité.

Avec Catch.com, on atteint le summun de la simplicité de classement : les tags se définissent à la volée directement dans le contenu de la note. Un exemple de note contenant des tags :

#slogan #useweb une agence #web au service de votre activité

A l’aide du caractère #, j’ai défini trois tags : slogan, useweb et web. Je retrouverai donc cette note parmi les notes taguées slogan ou useweb ou web. Dans l’interface, c’est à gauche de l’écran que sont listés tous les tags que j’ai utilisés. Un clic sur un des tags et ce sont toutes mes notes liées à ce tag qui s’affichent.

En 2011, l’heure est à la complémentarité entre ordinateurs, téléphones portables et tablettes tactiles. Rien d’étonnant alors à ce que les développeurs de Catch.com proposent une version native de l’outil pour iPhone, iPad et tous les devices exploitant Android. Synchronisées automatiquement, vos notes vous suivent partout !

Je crois que cette nouvelle génération d’outils marque vraiment  l’entrée dans l’ère de la mobilité. Essayez Catch.com, c’est gratuit !